Tag Archives: partenariat

De Lariboisière à la Finlande : des tuteurs de stage en mobilité Erasmus

Lariboisière

Marie-Hélène Houzé et Romain Habrias, deux masseurs-kinésithérapeutes de l’hôpital Lariboisière, tuteurs de stage pour les étudiants de l’IFMK de l’École d’Assas, ont pris part mi-février 2020 aux rencontres internationales organisées par l’université des sciences appliquées de Seinäjoki.

C’est dans le cadre du programme Erasmus que ces deux professionnels ont séjourné du 9 au 12 février à Seinäjoki, ville d’Ostrobotnie du Sud, à l’ouest de la Finlande. L’École d’Assas les a en effet délégués pour participer à ces journées d’échanges dont le thème était l’actualité du bien-être. Après avoir présenté le centre hospitalier universitaire où ils exercent, ils ont donné deux conférences en anglais : la première – « Well-being and physiotherapy in Intensive care units » – portait sur le bien-être que la kinésithérapie apporte dans les unités de soins intensifs et la seconde sur la recherche constante du bien-être des patients dans les unités de médecine gériatrique aiguë (« Acute geriatric hospitalization units : in constant search of patient well-being »).

Cette expérience nous a permis d’échanger et de transmettre sur notre expertise clinique de la kinésithérapie dans les unités de soins intensifs et sur les structures hospitalo-universitaires en France. Le défi était de communiquer et de susciter l’intérêt autour de nos interventions face à des étudiants et des professionnels ayant une formation et une culture autre, le tout en anglais. Cette semaine d’étude regroupait non seulement des professionnels de différents pays (Lituanie, Slovénie, Allemagne, Belgique, Portugal, Vietnam, Norvège…) mais aussi de différents secteurs (agronomie, enseignement, kinésithérapie, ergothérapie, diététique…), tous concernés par la santé sous des formes diverses. Ce mélange de cultures et de spécialités a permis des échanges professionnels très fructueux et des rencontres humaines riches. La qualité des structures d’accueil, de l’organisation et des relations humaines fait de cette expérience un apprentissage remarquable.
Marie-Hélène Houzé et Romain Habrias
Hôpital Lariboisière

Lariboisière FinlandeCe projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne (Programme Erasmus+). Cette communication n’engage que son auteur et la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Innovation à l’École d’Assas

élèves ingénieurs podologie

La podologie enseignée à des étudiants ingénieurs pour développer des outils de mesure

Jean-Pascal Beaumont, directeur de l’IFPP de l’École d’Assas, vient de donner un premier cours de découverte du métier de Podologue aux élèves ingénieurs de 2ème année de l’ESME. Cette initiative s’inscrit dans la multiplication des liens de notre institut de pédicurie-podologie avec le monde de l’ingénierie, en particulier dans le but de développer la recherche en matière orthopédique (lire ici).

« Au cours de cette matinée, explique Jean-Pascal Beaumont, je leur ai présenté le métier, notamment les différentes techniques de réalisation des semelles orthopédiques, ainsi que tous les outils que nous utilisons pour réaliser nos bilans pendant l’examen clinique. J’ai insisté surtout sur l’outil qui nous permet aujourd’hui de mesurer les déformations des amplitudes articulaires : le goniomètre. Il a également été question de l’usage du fil à plomb pour la mesure des déformations du rachis (colonne vertébrale). Ensuite, je leur ai exposé nos besoins, et notamment celui d’avoir des outils plus précis et plus fiables, avec des critères de reproductibilité pouvant donner lieu à des procédures de recherche et de validation. »

Jean-Pascal Beaumont a en particulier expliqué que les outils utilisés en ce moment étaient trop dépendants du manipulateur, ce qui rendait la publication de recherches sur les patients impossible. Pour clore cette séance, les élèves ingénieurs ont pu visiter les locaux de podologie et découvrir les outils en utilisation réelle, notamment la piste de marche et la plate-forme podobarométrique (capteurs de pression) qu’ils ont pu tester. Un topo sur les nouvelles techniques de fabrication de semelles par des fraiseuses avec assistance et conception par ordinateur ainsi que les nouveautés de fabrication de semelles en impression 3D leur a aussi été présenté.

Ces échanges entre l’ingénierie biotech et santé et les métiers de la rééducation enseignés à l’École d’Assas se poursuivront avec la présentation des métiers de Kinésithérapeute puis d’Ergothérapeute. « En espérant, conclut Jean-Pascal Beaumont, que des outils de mesure ou d’analyse du mouvement adaptés aux nécessités de la rééducation pourront voir le jour au terme de ce partenariat. »

Un partenariat innovant en matière orthopédique

orthopédique podologie

L’IFPP de l’École d’Assas vient de mettre en place un projet pédagogique commun dans le domaine des technologies nouvelles avec l’ECE, une école d’ingénieurs installée à Paris et Lyon. Il s’agit du développement d’une application liée à une semelle orthopédique connectée.

Résolument engagée dans l’innovation pédagogique et technologique, l’École d’Assas offre à ses étudiants en pédicurie-podologie une nouvelle opportunité de s’approprier les nouvelles solutions numériques. À l’initiative de Jean-Pascal Beaumont, directeur de l’IFPP, quatre étudiants de troisième année vont conduire un travail en commun avec trois étudiants ingénieurs.

Tom Jouvet, Valentine Ricout et Emma Palfi (étudiants à l’ECE) vont s’attacher, en collaboration avec Clara Chazalon, Paul Montecot, Stéphanie Vacher et Jonathan Nicoué (étudiants de l’IFPP) à développer une application mobile permettant de vérifier l’efficacité d’une semelle orthopédique connectée. L’application devra pouvoir être utilisée par le podologue pour avoir un suivi des mesures enregistrées par cette semelle chez ses patients.

Ce projet, qui sera validé pour la formation des ingénieurs au mois d’avril 2020 est encadré par le Dr Fréderic Ravault responsable de la Majeur Santé et Technologie de l’ECE Paris et par Jean-Pascal Beaumont. Ce partenariat en préfigure d’autres liant technique et santé.

orthopédique podologie

Atelier E-textile et mouvement

e-santé CRI Assas

Du 4 au 8 mars 2019, en partenariat avec le Centre de Recherches Interdisciplinaires de Paris (CRI), un groupe de 14 étudiants de l’École d’Assas (kiné, podo, ergo et étudiants Erasmus+ en mobilité à l’École), participeront pendant une semaine à un atelier sur E-textile et mouvement.

Cette initiative mise en place par le CRI en partenariat avec le Département International de l’École d’Assas, a pour objectif de permettre aux étudiants en santé de découvrir et de s’approprier le e-textile par la création de cas d’usages utiles pour prendre soin des patients en associant trois expertises : celles du prototypage, le MakerLab ; du e-textile et du mouvement, le MotionLab ; et de la santé, le HealthLab.

Le programme est le suivant:

Jour 1 : Introduction au e-textile, formations aux machines, constitution d’équipes.

Jour 2 : Introduction aux matériaux souples et Arduino Idéation et recherche utilisateur.

Jour 3 : Proposition de l’idée, validation technique.

Jour 4 : Prototypage.

Jour 5 : Mise en forme et restitution publique.

Assas innovation E-textile

Crédits Pixabay

En travaillant avec des ingénieurs, les étudiants apprendront à collaborer au sein d’une équipe pluriprofessionnelle sur un projet, depuis sa conception au prototypage.

Les témoignages des étudiants et les résultats de cet atelier innovant seront publiés bientôt sur le site.

1 2 3