Tag Archives: pédagogie

En kiné, stages et TP aussi ont repris

stages et TP

Comme en podologie et en ergothérapie, l’Institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK) a rouvert ses portes début septembre. C’est avec des effectifs au complet et une organisation pédagogique adaptée à la crise sanitaire que les cours ont repris. Après une interruption forcée en raison du confinement, stages et travaux pratiques aussi ont retrouvé leur place dans la scolarité de nos étudiants. Jean-Jacques Debiemme, directeur de l’IFMK, fait un point avec nous sur cette rentrée 2020.

« La grande satisfaction de la rentrée, c’est d’avoir respecté le calendrier prévu. Grâce au nombre important de cours à distance donnés pendant le confinement, nous n’avons pas pris de retard sur le programme et les étudiants de deuxième comme de quatrième années ont pu débuter par les travaux pratiques qu’ils n’avaient pas pu réaliser en mars-avril. Bien entendu, les gestes barrière sont respectés et nous avons instauré un sens de circulation dans l’enceinte du bâtiment afin d’éviter les croisements intempestifs. »

« L’autre satisfaction, c’est la reprise des stages. Un temps d’étude important avec lequel nos étudiants voulaient renouer. Nos étudiants suivent scrupuleusement les précautions sanitaires requises sur leur terrain de stage spécifique et, souvent, effectuent un test de dépistage avant de le rejoindre. »

Jean-Jacques Debiemme souligne aussi le gros travail de planification accompli par les responsables pédagogiques pour éviter que toutes les promotions se retrouvent ensemble en cours. Cela allège les flux, d’autant plus que les cours peuvent toujours être suivis à distance, notamment pour éviter aux étudiants la promiscuité des transports en commun. Enfin, il convient de saluer le BDE qui a pris la mesure des restrictions d’activités qui s’imposent à tous.

stages et TP

Reprise bien réglée pour l’IFPP et la clinique de podologie

reprise

La reprise des cours en présence à l’Institut de formation en pédicurie-podologie (IFPP) correspond aussi à la reprise de fonctionnement de la clinique de podologie. Une rentrée permise par la mise à disposition des enseignants, des étudiants et des patients de tout le matériel nécessaire, aussi bien sur le plan pédagogique que sur celui de la protection sanitaire.

« Parce que nous sommes à Paris, explique Jean-Pascal Beaumont, le directeur de l’IFPP, nous avons choisi de laisser la liberté aux étudiants de participer aux cours magistraux soit à distance que sur place. L’idée est de permettre à ceux qui les utilisent d’éviter le plus possible les transports en commun. » Pour les cours en présence, toutes les mesures de protection et de distanciation requises ont été prises.

Pour accompagner l’apprentissage pédagogique, et soutenir ceux qui assistent aux cours à distance, un QCM léger (3 ou 4 questions) est proposé à la fin des cours théoriques afin de permettre de vérifier le niveau de compréhension du cours des élèves. Les résultats statistiques de ces réponses sont ensuite communiqués au formateur qui peut ainsi réguler son enseignement d’un cours à l’autre et revenir sur les questions mal comprises lors du cours ou du travail dirigé suivant. Le principe c’est de ne laisser personne décrocher. « De plus, précise Jean-Pascal Beaumont, nous enregistrons systématiquement les cours magistraux pour les mettre à disposition des étudiants de sorte qu’ils puissent revenir ensuite sur les points qu’ils n’auraient pas compris. »

La clinique a rouvert et fonctionne sur RV, ce qui permet de réguler les flux de patients. La salle d’attente a été adaptée pour respecter les distanciations et des séparations en plexiglas ont été mises en place entre chaque fauteuil de soin. Enfin, et surtout, lors des soins, les étudiants sont équipés de masque et de visière de protection. Bref, tout est fait dans la sécurité de tous, pour assurer aussi bien la continuité pédagogique que celle des soins.

reprise ifpp

reprise ifpp

Ergothérapie : une rentrée sous le signe de l’efficacité et de la sécurité

La rentrée à l’Institut de formation en ergothérapie (IFE) se fait dans des conditions sanitaires et pédagogiques contrôlées pour assurer aux étudiants la meilleure des reprises possibles.

La principale mesure prise, indique Danièle Maille, directrice de l’IFE, a été d’équiper l’institut du matériel nécessaire pour permettre que les enseignants venant faire cours à l’IFE bénéficient de tous les outils informatiques (PC, tablette graphique, webcam, micro et accès à la plate-forme Microsoft Teams) pour interagir au mieux avec les étudiants.

En outre, les salles de cours ont été réaménagées pour assurer la distanciation physique avec un étudiant par table. Cette mesure vient s’ajouter aux gestes barrières avec le port du masque obligatoire et la mise à disposition de solution hydroalcoolique et de désinfectant de surface.

efficacitéLes étudiants sont répartis en deux groupes et assistent en alternance aux cours magistraux : les enseignants donnent leur cours, en présentiel, à la moitié de la promotion, tandis que l’autre moitié de la promotion suit ce même cours à distance. De ce fait, quand les étudiants ne sont pas physiquement présents en classe, ils bénéficient toujours de la possibilité d’intervenir à distance et de poser des questions à l’enseignant.

Pour les travaux dirigés, les étudiants sont répartis sur des tables espacées, respectant la distanciation requise et favorisant le travail à deux ou trois. Les séances de travaux pratiques, quant à elles, se poursuivent de façon classique, par groupe, avec une sensibilisation particulière des étudiants à la désinfection de leur poste de travail, comme il leur est, par ailleurs, demandé en secteur hospitalier.

L’École d’Assas certifiée Qualiopi

Le Comité de Certification qui s’est tenu le 15 juillet 2020 a validé le dossier de l’École d’Assas qui est désormais titulaire de la certification Qualiopi, qui atteste que le processus mis en œuvre par l’organisme de formation concerné est conforme aux critères exigés.

C’est pour harmoniser la qualité de l’offre de formation professionnelle que les pouvoirs publics ont décidé l’an dernier la création d’un repère fiable et unique pour certifier la qualité du processus de délivrance des actions concourant au développement des compétences personnelles et professionnelles. À compter du 1er janvier 2022, cette certification, baptisée Qualiopi, sera obligatoire pour accéder à un financement public ou mutualisé.

En plus de garantir le professionnalisme des organismes de formation qui en bénéficient, Qualiopi permet aux candidats de gérer plus facilement et simplement leur parcours professionnel, notamment dans le cadre de leur compte personnel de formation (CPF). C’est aussi, pour les candidats, la condition préalable à toute demande de prise en charge financière.

Pour Frédérick Fabry, directeur général de l’École d’Assas, « ce label confirme non seulement la validité de notre démarche pédagogique entreprise mais aussi la solidité de notre organisation et les excellents rapports que nous entretenons avec les institutions de tutelle ».

1 2 3 5