Tag Archives: Recherche

Nos mémoires à l’heure internationale

mémoires diplôme kiné

Dans le cadre de l’ouverture continue de sa pédagogie aux échanges internationaux, l’IFMK de l’École d’Assas a accueilli vendredi 1er mars la soutenance des deux premiers mémoires de fin d’études de kinésithérapie dirigés par des professeurs étrangers sous la supervision de Michel Pillu, pilier du département international de l’École.

mémoires Assas Stage kiné

Sarah, debout au centre, derrière Dan Fleury et Josh Cleland, lors de son stage 2017 au New Hampshire.

Sarah Vignaux a présenté le fruit de son travail, conduit simultanément en français et en anglais sous la houlette de Josh Cleland, professeur à l’université Franklin Pierce, dans le New Hampshire. L’idée d’un mémoire international a commencé à germer lors du stage effectué aux États-Unis par Sarah en juillet 2017. À cette occasion, elle fait la connaissance de Josh Cleland et de ses travaux. Lors de la Semaine Internationale 2018 de l’École, à laquelle participait Josh, elle se lance et lui demande, encouragée par le département international de l’École, s’il accepterait de diriger son mémoire de fin d’études sur le thème des cervicalgies. Sans hésiter, Josh accepte et l’aide très vite à mieux définir son sujet de recherche, finalement consacré aux « Preuves les plus récentes de l’efficacité des exercices chez les travailleurs souffrant de cervicalgies chroniques non-spécifiques : revue de la littérature ». Portant sur une sélection d’articles de la période 2013-2018, le mémoire que soutiendra Sarah vendredi concerne l’étude d’une dizaine d’essais randomisés contrôlés réalisés dans différents pays d’Europe et d’Asie (Iran, Pakistan, Chine, Corée).
En dépit de la distance, Josh Cleland a été très présent tout au long de la rédaction du mémoire : « Non seulement, cela a été très facile de travailler ensemble mais, comme je l’avais ressenti lors de mon stage en 2017, l’approche pédagogique américaine est très positive, notamment parce qu’elle n’hésite pas à valoriser l’étudiant. » Désireuse tout à la fois de partir à l’étranger et de se consacrer à la recherche, Sarah va tout d’abord travailler un an ou deux en France. Le temps de faire publier son mémoire, probablement dans une revue américaine, puis de préparer concrètement son projet à l’étranger.

« Prévention des tendinopathies du poignet et de la main gauche du violoniste/altiste, que se passe-t-il dans les conservatoires ? » C’est le sujet même de son mémoire, inspiré par sa propre pratique du violon, qui a poussé Aurore Senet à chercher un codirecteur de mémoire à l’étranger, en la personne de Stéphane Pfliegerenseignant à l’Université libre de Bruxelles ainsi qu’à la Haute École Léonard de Vinci, établissement partenaire de l’École d’Assas. Stéphane s’intéresse depuis plusieurs années aux pathologies de la main des musiciens professionnels et a pu accompagner Aurore tout au long de son étude. Réalisée auprès de cinq conservatoires de la région parisienne, celle-ci représente une synthèse des moyens et des conseils de prévention donnés aux apprentis-musiciens au cours de leurs études. Sur ces cinq conservatoires, deux d’entre eux offrent pour l’heure un programme d’éducation composé de savoirs à la fois théoriques et pratiques pouvant permettre de concourir à la prévention des pathologies les plus communes des musiciens amateurs et professionnels.
Suivant le parcours de promotion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes, un système nouveau qui veut que ses études soient pris en charge par les Hôpitaux de Paris (AP-HP) en échange de ses 5 premières années d’activité professionnelle, Aurore ne sait pas encore si elle pourra, comme elle le souhaite, reprendre et élargir son étude au niveau national, car cela dépendra notamment des moyens disponibles pour la mettre en œuvre en parallèle de son activité professionnelle. En revanche, elle est bien décidée à continuer à cultiver sa connaissance des pathologies musculosquelettiques des musiciens afin d’œuvrer, demain, à leur prévention et leur soin.

Atelier E-textile et mouvement

e-santé CRI Assas

Du 4 au 8 mars 2019, en partenariat avec le Centre de Recherches Interdisciplinaires de Paris (CRI), un groupe de 14 étudiants de l’École d’Assas (kiné, podo, ergo et étudiants Erasmus+ en mobilité à l’École), participeront pendant une semaine à un atelier sur E-textile et mouvement.

Cette initiative mise en place par le CRI en partenariat avec le Département International de l’École d’Assas, a pour objectif de permettre aux étudiants en santé de découvrir et de s’approprier le e-textile par la création de cas d’usages utiles pour prendre soin des patients en associant trois expertises : celles du prototypage, le MakerLab ; du e-textile et du mouvement, le MotionLab ; et de la santé, le HealthLab.

Le programme est le suivant:

Jour 1 : Introduction au e-textile, formations aux machines, constitution d’équipes.

Jour 2 : Introduction aux matériaux souples et Arduino Idéation et recherche utilisateur.

Jour 3 : Proposition de l’idée, validation technique.

Jour 4 : Prototypage.

Jour 5 : Mise en forme et restitution publique.

Assas innovation E-textile

Crédits Pixabay

En travaillant avec des ingénieurs, les étudiants apprendront à collaborer au sein d’une équipe pluriprofessionnelle sur un projet, depuis sa conception au prototypage.

Les témoignages des étudiants et les résultats de cet atelier innovant seront publiés bientôt sur le site.

Les travaux de nos étudiants en podologie à l’honneur de la Revue du Podologue

Revue du Podologue

La Revue du Podologue, dans son numéro 82 de juillet-août 2018, publie un dossier sur la recherche appliquée en podologie et cette « nouvelle génération » de pédicures-podologues qui s’y intéresse. Deux étudiantes de l’IFPP d’Assas y cosignent des articles, témoignant ainsi de la rigueur et de l’excellence scientifiques de leurs travaux.

L’article d’Isabelle Gaigher porte sur l’ « Effet d’une semelle thermoformée associée à un recouvrement texturé sur le contrôle postural des patients parkinsoniens ». Fruit d’une étude menée avec le soutien de Julien Courau, de Didier Pradon et du neurologue Marc Ziégler, cet article évalue l’impact du port de semelles texturées sur la marche et le contrôle postural de deux patients atteints par la maladie de Parkinson.

L’article de Clara Bella étudie lui l’ « Effet d’une talonnette sur le recurvatum de genou chez les patients avec séquelles de polyomélite ». Cosigné par Anthony Supiot, Marjorie Salga, Julien Courau et Didier Pradon, cet article montre que le port d’une talonnette d’une hauteur adaptée, définie à partir d’un examen clinique pluridisciplinaire, peut améliorer les paramètres biomécaniques de la marche des patients ayant des séquelles de polyomélite.

Grand succès pour la conférence Cerveau et Rééducation

conférence cerveau voyage

Organisée en partenariat avec Kiné Scientifique et Kiné Actualité, la Conférence scientifique d’Assas abordait un thème pointu : l’interaction entre le Cerveau et la Rééducation. Amphi plein, ambiance studieuse, interventions de haute volée : en dépit de l’heure tardive et de la grève des transports qui se profilait, ce fut un succès. Voici quelques mots de l’introduction faite par Michel Pillu, coordinateur de l’événement.

L’idée du cerveau, au sens fonctions supérieures cognitives du terme, nous a semblé une évidence. N’importe quelle prise en charge de quelque patient que ce soit est la rencontre de deux cerveaux, porteurs l’un de technicité kinésithérapique et d’un vécu humain de thérapeute et l’autre d’une histoire humaine de patient.
On voit bien que le champ du sujet « Cerveau et Rééducation » est immense, labyrinthique et source de perplexité pour n’importe quel thérapeute.
L’idée du thème de cette conférence est également en lien avec le bouillonnement actuel des neurosciences. Presque chaque jour, les scientifiques nous apportent de nouvelles informations concernant les liens entre le cognitif et le comportement, entre le savoir et la pensée, entre le cortex et l’apprentissage. Tout cela explique et justifie que l’École d’Assas invite deux chercheurs qui vont nous faire voyager dans l’univers des neurosciences pour le plus grand bien des patients.
L’École d’Assas est donc particulièrement fière d’accueillir ce soir MM. Thomas Osinski et Serge Mesure. Et Pauline Bégué, doctorante à l’ENS, qui nous offrira une respiration philosophique entre leurs deux interventions.

conférence cerveau Thomas Osinski

Kinésithérapeute libéral, Thomas Osinski est doctorant de l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Sa thèse porte sur la Neurophysiologie de la Douleur.

conférence cerveau Serge Mesure

Kinésithérapeute, docteur ès sciences de l’Université d’Aix-Marseille, Serge Mesure est directeur de recherches. Ses travaux portent sur la posture, l’équilibre et l’intégration corticale que cela suppose.

1 2 3 4